Sélectionner une page

Quid de l’accompagnement dans les classes virtuelles ou blended-learning ?

Comment anticiper l’abandon lors des formations à distance ?
L’accompagnement est primordial dans tout dispositif de formation à distance, et particulièrement dans la formation en ligne : il prévient les risques d’isolement et d’abandon et est indissociable d’un apprentissage de qualité et réussi.

« L’enseignement nécessite le rapport à l’autre pour éprouver le plaisir
de l’apprentissage 
» _ Boris CYRULNIK

Comment organiser l'accompagnement pour les formations à distance _ via @sophieturpaud


Cet article est rédigé par Fatiha Merchougui.


Une fois les technologies apprivoisées, il est indispensable de se recentrer sur les besoins de l’apprenant.
Les recherches en cours étudient les moyens de mieux stimuler la motivation. L’interactivité et le travail collaboratif se développent. Les outils sont là, aux formateurs de les pratiquer et
de les intégrer au service de leur pédagogie. Courriel, forum, espace de travail partagé, autant de moyens de rester à l’écoute et de favoriser la communication nécessaire :
dynamiser, mobiliser, solidariser d’une manière structurée.

Des éléments d’action concrets pour anticiper l’abandon en formation à distance


Les éléments ci-dessous aident à développer le sentiment de confiance (avec les formateurs ou les autres apprenants), d’appartenance et de valorisation. Ils contribuent, en
outre, à réduire le sentiment de solitude, s’il est présent, et l’anxiété. Pour certains, ce sera même une source de plaisir (échanger avec ses pairs) :


Utiliser des outils de communication synchrones plutôt qu’asynchrones et qui rendent
compte d’éléments sensoriels (vidéoconférence, téléphone).


Des liens vers des logiciels utilisables et des tutoriels peuvent éventuellement être utiles aux apprenants peu familiers de ces modes de communication. Il convient d’être vigilant avec
ces modalités de communication : cela risque de contraindre certains apprenants dans leur formation et les frustrer de ne pas avoir pu être présents.


Proposer des regroupements présentiels ou à distance,

pour faciliter la rencontre sans l’obliger (les apprenants entreront en contact entre eux par choix et non par obligation d’un formateur ou personnel pédagogique ou administratif) et pour poser des questions permettant de répondre à des difficultés qui pourraient « bloquer » l’apprenant en début ou en cours de formation.


Pour les formations longues durées, les regroupements peuvent donc être répartis à plusieurs moments de l’année, mais un premier en début de formation semble idéal pour créer la rencontre au plus tôt. Pour les
apprenants qui n’ont pas pu venir, un compte-rendu, rédigé par un autre apprenant, pourrait aider à les inclure au groupe (renforçant le sentiment d’appartenance malgré leur
absence et la distance).


Donner les règles de communication au sein du parcours de formation à distance et indiquer les personnes-ressources :


Par exemple, préciser s’il est possible de contacter les membres de l’équipe pédagogique … si oui pour quel type de demande, combien de fois au maximum le cas échéant, à quels moments, par quels moyens, au bout de combien de temps maximum une réponse sera apportée, etc.
Ces éléments, fréquemment évoqués en entretien, pourraient aider les apprenants à oser communiquer.


Envoyer un message de bienvenue, pour démarrer la formation :


Ce repère indique que les cours démarrent comme si l’on était au premier cours en présentiel et invite au travail (ce qui est un élément responsabilisant puisqu’il est implicitement suggéré de commencer à étudier et qu’il appartient aux étudiants de le faire). Quel que soit le support de ce message (oral, écrit, vidéo), il peut commencer par un accueil bienveillant, favorisant le sentiment de confiance et réduisant la crainte de
l’isolement, et continuer par l’explicitation des règles du dispositif et l’identification des personnes-ressources, etc.


Ouvrir à la communication :


Par exemple en stipulant « n’hésitez pas à me recontacter » en fin de message sur un e-mail ou à l’oral lors d’un regroupement. Il convient au formateur de ne faire cela que s’il est en possibilité de répondre aux questions posées. Dans le cas contraire, le contrat communicationnel serait rompu et la déception des apprenants d’autant plus grande, surtout si leurs attentes initiales étaient élevées.


Se présenter et faire se présenter :


Afin que chacun connaisse mieux l’Autre (ce qui aide à créer des liens, par affinités partagées par exemple) et crée un premier lien. L’ensemble de l’équipe pédagogique, administratif et technique … pourraient se présenter au même titre que les apprenants, à la fois pour renforcer le sentiment d’appartenance mais aussi pour, comme proposé précédemment, se présenter comme personne-ressource pour tel ou tel type de demande.

Favoriser les rencontres entre pairs, par exemple en conseillant les travaux de groupe :


La rencontre peut avoir lieu à distance ou physiquement au niveau local. Lors des présentations ou à l’aide d’un outil de géolocalisation, il peut être intéressant, pour les
apprenants qui le souhaitent, d’indiquer leur localisation géographique pour savoir si un de leurs pairs habite ou travaille à proximité. Il serait opportun de laisser ceux qui ne souhaitent
pas travailler en groupe étudier seuls, sous peine qu’ils soient démotivés par une formation qui ne correspond pas à leur attente.


Proposer un système de parrainage entre apprenants :


Ce système ne fonctionnerait que si la formation propose plusieurs niveaux. Le système de parrainage aurait pour but de développer l’entraide entre pairs, notamment pour
accompagner sur des questions administratives, cognitives, socio-affectives, etc. Ce serait, là encore, un moyen d’alléger les besoins d’accompagnement par les formateurs.

 


Veiller à une cohérence du discours

entre formateurs et personnels administratifs, afin de ne pas déstabiliser les apprenants.


Suivre les traces numériques sur la plateforme de formation 


Cet éléments permet de suivre leur progression ce qui nécessite l’emploi d’outils fournissant des indicateurs permettant de situer le niveau actualisé de chaque apprenant dans un groupe à effectif raisonnable. Identifier les décrochages.

 

Cet article est rédigé par Fatiha Merchougui.

 

Comment organiser l'accompagnement pour les formations à distance _ via @sophieturpaud #formpro #accompagner #coaching

 

SophieTurpaud Administrator
Formatrice & Community Manager freelance : Expert Pinterest, Relation Client et Pédagogie. Créatrice et animatrice du Groupe « Veille Pinterest Francophone » sur Facebook. Vous pouvez me trouver sur Pinterest et Twitter @sophieturpaud
follow me